Logo La république du centreGaël de Calan, à la tête de Jordenen, à La Chapelle-Saint-Mesmin, a acquis un concurrent, Tosca, à Paris, en 2012.

Il a 2.500 concurrents en France et n’occupe qu’une infime part du marché, mais, en rachetant Tosca, voilà quatre ans, à Paris, Gaël de Calan a doublé l’activité de Jordenen, qui était déjà numéro 1 français de l’objet publicitaire.

« L’intérêt, est, qu’avec Tosca, nous n’avions aucun client commun », explique le président, qui a acquis Jordenen, créée voilà 47 ans, en 1999.

« Il y a 17 ans, le chiffre d’affaires n’était que de un million d’euros. » Jordenen, dont le siège se situe à La Chapelle-Saint-Mesmin, réalise désormais 20 millions d’euros d’activité, et emploie 70 salariés, dont 32 dans l’agglomération orléanaise. Cinq collaborateurs sont basés à Hong-Kong : ils sont en charge de dénicher de nouveaux produits, et de contrôler la qualité des objets, pour la plupart fabriqués en Asie.

Renault,
John Deere…

Une bonne partie des ventes provient de la gestion d’une trentaine de catalogues. Pour la Police nationale, les Pompiers de Paris, Century 21, Total, John Deere (le plus gros client, avec Renault)… « Nous sélectionnons ensemble les produits. Nous les achetons, les marquons, les gardons en stock, créons un site Web dédié à la marque. Et quand toutes les usines et concessionnaires John Deere d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique commandent en ligne, nous préparons et livrons », explique le président.

En dehors de ces catalogues, et des grands groupes du CAC 40, Jordenen a près de 3.000 clients, à commencer par des entreprises et collectivités locales du Loiret. Les objets sont stockés au siège, ainsi que chez TLR à Saran et en Allemagne.

Ils sont exposés dans trois showrooms, à La Chapelle-Saint-Mesmin, Paris et La Ciotat (Bouches-du-Rhône). À raison d’environ 100.000 références (polos, casquettes, clés USB, chargeurs de batteries, produits bien-être, stylos, parapluies, mugs, mais aussi vêtements de travail et équipements de sécurité…), Gaël de Calan estime qu’il vend 15 millions d’objets par an, dont plus de 5 millions de stylos : « Cela fait beaucoup de containers ! » Ils sont offerts, aux invités ou aux salariés, lors de réceptions, anniversaires, inaugurations, lancements de produits…

[…]

Carole Tribout