Boîtes à outils

BOITE à OUTILS

Tous les trucs et astuces pour un projet réussi

 

ÉDITO

Une boîte à outils simple et efficace pour un projet réussi. On vous livre tous nos trucs et astuces !

Un logo non vectorisé, et il est impossible de personnaliser votre produit. Un textile mal choisi, et c’est votre image de marque qui est écornée. La méconnaissance des labels, des certifications ou des normes, et c’est le risque de faire les mauvais choix face à la loi ou de ne pas correspondre à vos valeurs de marque ou d’entreprise. Une technique de marquage mal adaptée, et c’est votre message qui sera brouillé. La personnalisation de vos produits fait toute la différence. Ajoutez-y de la technologie comme la Réalité Augmentée et vous vous connectez à vos clients. Pour tout projet, comprendre comment est construit le prix d’un produit permet de bien penser son budget et de faire les bons choix. Grâce à notre boîte à outils, retrouvez toutes les informations nécessaires pour réaliser vos projets de communication et générer de l’engagement !

[retrouver nos schémas et exemples dans le dossier pdf de notre boîte à outils ci-dessous]

 

LA VECTORISATION

Son principe et son fonctionnement

Les images de bases, dites matricielles, sont composées de pixels qui forment ce que l’on voit. Plus il y a de pixels et plus l’image est nette. Si un visuel est composé de peu de pixels, alors on les voit apparaître sous forme de petits carrés. À l’opposé, l’image vectorielle est formée de courbes qui sont liées par des formules mathématiques. Chaque courbe est enregistrée sous des coordonnées. Toutes les courbes sont reliées entre elles. C’est ce type de fichier que vous devez préparer pour que l’atelier de marquage puisse imprimer correctement sur votre objet ou votre textile.
Comme le montre l’image avec ce « a », il s’agit d’une forme aux bords lisses, avec des points d’accroche qui sont manipulables pour bouger les courbes et les angles.

Pourquoi vectoriser ?

L’atout majeur de la vectorisation est que l’on peut agrandir l’image à l’infini, elle restera toujours de très bonne qualité ! Ce qui n’est pas le cas de l’image pixellisée. Grâce à son principe de fonctionnement, la position des points qui composent l’image sera toujours recalculée pour garder leur précision. Pour tous projets imprimés, il est donc ESSENTIEL de vectoriser son contenu écrit et ses logos. Attention toutefois pour le texte, car une fois vectorisé, vous ne pourrez plus modifier son contenu. Le texte passant d’un bloc d’écriture à une image devient alors fixe. Gardez toujours une copie de votre fichier texte en mode non vectorisé, ou vous risquez d’en faire râler plus d’un ;).

Retrouvez des exemples dans le dossier pdf de notre boîte à outils.

MON CADEAU JE LE MARQUE OU PAS ?

[Telle est la question]

Et si je le marque, le logo doit-il être discret ou visible ? Il est facile de s’y perdre, d’avoir peur de faire le mauvais choix. Pour vous aider, nous
avons opté pour 4 typologies de cadeaux. Lors d’un événement, est-il essentiel de marquer l’objet ou le textile promotionnel ? Cette question est
la même pour les goodies ou encore les cadeaux type boutique. En ce qui concerne les cadeaux de luxe, la question du marquage est subtile
et demande réflexion sur le message que vous souhaitez faire passer.

 

QUEL MARQUAGE CHOISIR ?

Le choix du marquage, et du bon, dépend de multiples données. Votre budget, et oui en fonction certains marquages seront non envisageables ; vos quantités, certaines techniques sont adaptées aux petites séries alors que d’autres sont à privilégier pour les grandes ; le nombre de couleurs que vous souhaitez voir apparaître, à chaque technique ses spécificités quand certaines vont pouvoir utiliser la quadri, d’autres peuvent travailler par couleur. Votre projet est unique, nous avons compilé les informations importantes mais n’oubliez pas : il est primordial d’être accompagné par quelqu’un dont c’est le métier.

Retrouvez les différentes techniques de marquage dans le dossier pdf de notre boîte à outils.

 

L’ORGANISATION DE LA COM’

La règle de 13 pour un projet réussi !

Retrouvez le schéma explicatif dans le dossier pdf de notre boîte à outils.

La clé de la réussite de votre projet se base sur une organisation étape par étape. C’est pourquoi, nous vous proposons 13 checkpoints avec estimation de temps pour leur réalisation.
Et si tout cela n’était pas que pour la com’ ?

 

UN PRIX CA SE CONSTRUIT

Le vrai prix ce n’est pas toujours celui qu’on lit !

Retrouvez le schéma explicatif dans le dossier pdf de notre boîte à outils.

Le prix, ce fameux référent sans lequel il n’y aurait finalement pas d’échange, de négociation, de querelle et de joie.
Il existe des dizaines voire des centaines de milliers de produits à offrir à ses clients, prospects, partenaires, fournisseurs aussi et employés.
Si l’on ajoute à cela la dizaine de techniques de marquage et tous les coloris possibles, il est évident que comparer deux devis devient un casse-tête.

Nous avons répertorié les éléments constitutifs d’un prix afin que vous puissiez détailler, analyser et différencier les offres les unes des autres.
Nous catégorisons également les composants du prix par famille :

Ceux qui ne peuvent pas trop fluctuer au moment de la commande :
Le coût des matières premières est indexé sur des devises et se base sur des quantités mondiales. La R&D va dépendre du produit et de son antériorité, elle est investie bien avant votre commande. De même pour les investissements en machines-outils et en hommes, ils sont décidés bien en amont et doivent être amortis sur la masse globale des commandes. Le marketing est, lui, pensé en amont, il compose le prix et parfois pour une bonne part quand il s’agit d’un produit de marque.

Ceux qui sont quasiment fixes :
Les frais de normes car passer un test pour telle ou telle norme a un coût défini par les laboratoires et quand il s’agit de vrais certificats la négociation est limitée. Encore moins de négociation pour les taxes d’États, de douanes ou encore ayant trait à l’environnement et la propriété intellectuelle. L’engagement des entreprises a un prix pour le bien-être et la sécurité des travailleurs, il ne faudrait pas à avoir à en parler ni à tenter d’aller au moins disant.

Ceux qui font varier le prix si on ne prend pas le temps :
Le temps est une des données que l’on ne retrouve pas dans ce schéma mais à la page suivante. Il reste la variable qui va permettre d’économiser sur le transport (6) et de respecter l’environnement. Idem si l’on doit stocker, il faut payer l’espace.

Ceux dont il faut avoir connaissance :
La plus grosse fluctuation va se situer au niveau des frais fixes de personnalisation, ils peuvent multiplier par 10 le prix initial. Le nombre de couleurs de la personnalisation va influer également, dépendamment des techniques utilisées. Celui en revanche qui peut le faire baisser, c’est la quantité. Reste l’art d’emballer qui a un coût dégressif car le packaging répond aux
mêmes règles que celles du prix d’un produit.

Ceux que l’on accepte car c’est normal :
La marge de votre Agence conseil. Car le produit que l’on offre pour communiquer sur sa marque a une vie plus trépidante et plus compliquée qu’un produit en boutique. Il a besoin d’un chaperon de tous les instants, pour réfléchir à son concept, bien le choisir, apporter toutes les garanties de fiabilité, organiser et suivre les flux afin qu’il soit livré en temps et en heure, au bon endroit avec une qualité de personnalisation irréprochable.

 

 

Demandez notre guide du produit éco-responsable et retrouvez tous nos conseils pour bien choisir votre objet